Le comité s’engage à titre bénévole. Les fonds à disposition peuvent ainsi être consacrés intégralement aux projets sur place. Nous accordons une grande importance au professionnalisme de notre action: tous les membres du comité possèdent une longue expérience dans la coopération au développement, ont eux-mêmes travaillé dans des projets en Amérique latine et sont des gens du métier dans les domaines de la médecine, de l’agriculture et de la formation. Pour chaque projet, nous entretenons des contacts réguliers par courrier électronique et par téléphone avec nos partenaires sur place. De plus, un ou deux membres du comité se rendent deux fois par année sur place pour assurer l’encadrement et le suivi des projets.

 

 

 

  • Daniel WidmerPrésident
    Dr. med. Daniel Widmer

    Engehaldenstrasse 197
    3004 Bern

     

    Né en 1953, j’ai un cabinet de médecin généraliste à Berne depuis 1993. Je me suis engagé en qualité de médecin dans un projet de médecine de base dans la forêt vierge péruvienne en 1988/1989, avant d’enchaîner avec la correspondance et plusieurs voyages de supervision. En 1992, j’ai suivi le cours de médecine tropicale à Bâle. Depuis 1996, je me suis rendu dix fois au Mexique en tant que membre du comité de PRO INDÍGENA, afin de faire l’expérience directe du travail sur place et de contribuer au développement des projets. Ma principale préoccupation
    consiste à promouvoir le droit de la population à participer
    aux décisions démocratiques et à prendre ses responsabilités
    dans des projets de développement
    .

  • Christoph HüsserVice-président
    Christoph Hüsser

    Lommiswilerstrasse 42B
    4512 Bellach

     

    Je suis né en 1956 et père de deux enfants adultes. J’ai commencé ma vie professionnelle en tant qu’instituteur, avant de poursuivre une formation en agronomie agricole et tropicale (Ing. Agr. HTL). C’est en travaillant sur le terrain pour la DDC (Honduras) et pour SWISSAID (Nicaragua et Colombie) que j’ai acquis mon bagage professionnel. Si nous désirons contribuer à promouvoir un développement autonome durable, j’estime que nous devons passer par la population locale.

  • Dominique LeibbrandtDr. med. Dominique Leibbrandt

    Avenue de Collonges 8
    2520 La Neuveville

     

    Mon premier contact avec la collaboration au développe-
    ment remonte à 1977 au Mexique en tant que laborantin de l’Assistance suisse aux Indiens d’Amérique latine (ASI), à l’hôpital Mazahua Albert Schweitzer. Ont suivi plusieurs engagements en qualité de médecin au Mexique (1986) et au Nicaragua (1987). En 1994, j’ai ouvert mon propre cabinet de spécialiste en médecine générale à La Neuveville, et j’ai assumé la présidence de l’ASI de 1995 à 2008. Depuis mon premier séjour au Mexique en 1977, la conscience de notre coresponsabilité dans le conflit Nord-Sud demeure l’une des lignes directrices de ma vie. C’est dans ce sens que je conçois
    mon activité avec PRO INDÍGENA.

  • Mabel F. Signori-CorreaDr. med. Mabel F. Signori-Correa

    Tellstrasse 29
    5000 Aarau

     

    Je suis née en 1968 en Bolivie, à La Paz, où j’ai étudié la médecine, avant d’œuvrer en tant que médecin dans la zone tropicale de la Bolivie. Je vis en Suisse depuis 2002 et, en 2003, je suis partie pour Médecins Sans Frontières (MSF) en Angola pour une mission de trois mois. Depuis 2010 je possède mon propre cabinet de médecine générale à Zurich. Grâce à l’expérience acquise en Bolivie, je connais les besoins des populations rurales d’Amérique latine. Un projet de développement doit impliquer la population locale et lui laisser en grande partie la responsabilité du projet.

  • Eddy RosselComptable
    Eddy Rossel

    Faubourg 29A
    2520 La Neuveville

     

    Né en 1952, enseignant des branches économiques à l’Ecole supérieure de commerce de La Neuveville, c’est lors d’un voyage à travers le continent américain, en 1980-1981, que j’ai été confronté au problème du développement et des inégalités criantes. Bien que je n’aie jamais travaillé en Amérique latine, mon activité actuelle en tant qu’économiste enseignant me permet de consacrer du temps à PRO INDÍGENA en tenant la comptabilité de l’association. Par ce soutien, j’espère contribuer modestement à l’amélioration de la qualité de la vie des quelques communautés amérindiennes épaulées par notre association.

  • Dr. med. Vreni HeimgartnerDr. med. Vreni Heimgartner

    Ahornstrasse 24
    4055 Basel

     

    De 1971 à 1974, mon mari et moi avons officié en qualité de médecins à l’hôpital Amazónico de Pucallpa dans le cadre du projet péruvien de l’ASI. Nous avons ensuite mis sur pied les divisions externes sur des affluents du río Ucayali dans le bassin amazonien péruvien. De 1975 à 1977, séjour au Mexique avec toute la famille et travail médical de base à l’hôpital Mazahua Albert Schweitzer de Santa Ana Nichi. De retour en Suisse, je suis entrée au comité de PRO INDÍGENA. Depuis 1978, mon mari et moi avons un cabinet pour les médecines tropicale et générale à Berne. Depuis 2004, je travaille en outre à temps partiel dans un cabinet médical de groupe et je suis membre de différentes commissions dans des projets de développement.

  • Barbara ScheideggerSecrétariat
    Barbara Scheidegger

    Haldenweg 15
    4500 Solothurn

     

    Née en 1967, mère de deux enfants, enseignante secondaire et formatrice d’adultes, j’enseigne à l’Université populaire et à la haute école pédagogique. De 1989 à 1991, j’ai participé comme bénévole à différents projets au Mexique, notamment au Chiapas dans le cadre d’un projet de santé primaire. Je donnais là-bas des cours d’alphabétisation aux enfants et aux adultes. Pendant cette période, j’ai été profondément sensibilisée aux préoccupations des couches marginalisées de la population et j’ai ressenti le besoin de continuer à m’investir pour les plus démunis du Mexique. J’ai rejoint le comité de PRO INDÍGENA en 1995.